Voici l’expérience que j’ai vécu avec des technologies du future

«Cette expérience se passe au mois de février 1981 à Trois-Rivières, Québec, Canada. J’ai vu cinq engins sphériques en formation ligne droite horizontale au dessus de ma tête de couleur blanche, plutôt lumière blanche douce. La première idée qui m’est venu, c’était cinq outardes. Mais des outardes à . . .-20o C au mois de février c’est impossible et rapidement j’ai pu évaluer la hauteur qui était environ la hauteur d’un CF-18 à basse altitude et la vitesse que j’évalue à la vitesse d’un CF-18 plein gas multiplié par 100 venant du Nord-est.
Ensuite, changement de direction instantanée, plein Ouest en montant vers le ciel au dessus de l’horizon. La lumière augmente d’intensité partant de lumière blanche douce à blanche très lumineuse en augmentant d‘intensité avec la vitesse qui est maintenant d’un CF-18 multiplié par 1,000. La grosseur des engins diminuant aussi rapidement que la distance d’éloignement.
Ce n’est pas tout parce que le dernier engin de la formation à droite fait un changement de direction instantanée à 90o vers la gauche et s’arrête en retrait entre le premier engin à gauche et le deuxième engin de la formation tout en maintenant la même vitesse direction plein Ouest. Ensuite virage instantané de 90o vers la droite, s’arrête toujours en retrait entre le troisième et le quatrième engin mais à droite de la formation et encore un autre virage instantané de 90o et s’arrête en retrait entre le premier engin à gauche et le deuxième de la formation, puis même scénario une seconde fois et enfin virage instantané 90o vers la droite pour reprendre sa place à la droite de la formation pour ensuite augmenter la vitesse et enfin ils disparaissent.
Tout ce spectacle aérien se passe du début à la fin en un temps très court, environ de 2 à 4 secondes sans flamme, sans fumée, sans odeur et aucun son.
C’était un samedi soir et le lundi suivant j’en ai discuté avec mes confères de travail et il y en a un qui était à 20 km au nord-est de ma position le samedi soir à la même heure et il m’a confirmé qu’il les avait vu lui aussi avec quelques détails de plus que les miens.
Moi je suis un amateur de documentaires sur les dernières recherches en médecine, en astronomie, en santé du cerveau, le grand collisionneur de hadrons etc… D’après les derniers résultats du grand collisionneur, les chercheurs l’ont calibré pour que les particules voyagent tout près de la vitesse de la lumière et ils ont identifié des gravitons. S’ils en viennent à contrôler la gravité, l’énergie sombre et la matière noir, ils pourront propulser un engin spatial dans n’importe quelle direction sans inertie ce qui donnerait le même résultat que j’ai décrits plus haut. En passant, si vous voulez voir des engins spatiaux propulsé par les technologies du future, il faut regarder au ciel le plus souvent possible de jour comme de nuit ce que je faisait tout le temps avant de voir ce que nous avons vu ce soir-là. J’imagine le moment dans l’avenir où les chercheurs découvriront ces technologies. Je m’imagine qu’à cette vitesse, la téléportation n’est plus nécessaire, ça va prendre plus de temps pour l’embarquement des passagers que de faire le voyage Trois-Rivières-Paris qui ne durera que quelques secondes ou minutes. Depuis cette soirée-là, quand je regarde un avion de ligne traverser le ciel à pas de tortue, je pense toujours à la vitesse des engins que j’ai vus et le temps que ça va prendre aux chercheurs pour développer ces nouvelles technologies. Je ne sais même pas s’ils savent que c’est possible que ces technologies existent.
… »

– Le témoin

«« Retour au tableau

L’observation en bref

Numéro de dossier AQU-2018/09/30
Date du rapport 2018/09/30
Date de l’observation 1981/08/23
Heure de l’observation 03HMIN
Lieu Trois-Rivières Secteur Ouest
Région 04 – Mauricie
Résumé Voici l’expérience que j’ai vécu avec des technologies du future

 

Spécificités de l’observation

Nb de témoin(s) 5
Forme de l’objet Sphérique
Couleur de l’objet Lumière blanche
Distance de l’objet 300 pieds
Altitude de l’objet 300 pieds
Vitesse approximative CF-18 X 1,000
Météo Le ciel était Dégagé / La température
Annexe(s)  
 

 

Compte rendu du témoin

« 

Cette expérience se passe au mois de février 1981 à Trois-Rivières, Québec, Canada. J’ai vu cinq engins sphériques en formation ligne droite horizontale au dessus de ma tête de couleur blanche, plutôt lumière blanche douce. La première idée qui m’est venu, c’était cinq outardes. Mais des outardes à -20o C au mois de février c’est impossible et rapidement j’ai pu évaluer la hauteur qui était environ la hauteur d’un CF-18 à basse altitude et la vitesse que j’évalue à la vitesse d’un CF-18 plein gas multiplié par 100 venant du Nord-est.

Ensuite, changement de direction instantanée, plein Ouest en montant vers le ciel au dessus de l’horizon. La lumière augmente d’intensité partant de lumière blanche douce à blanche très lumineuse en augmentant d‘intensité avec la vitesse qui est maintenant d’un CF-18 multiplié par 1,000. La grosseur des engins diminuant aussi rapidement que la distance d’éloignement.

Ce n’est pas tout parce que le dernier engin de la formation à droite fait un changement de direction instantanée à 90o vers la gauche et s’arrête en retrait entre le premier engin à gauche et le deuxième engin de la formation tout en maintenant la même vitesse direction plein Ouest. Ensuite virage instantané de 90o vers la droite, s’arrête toujours en retrait entre le troisième et le quatrième engin mais à droite de la formation et encore un autre virage instantané de 90o et s’arrête en retrait entre le premier engin à gauche et le deuxième de la formation, puis même scénario une seconde fois et enfin virage instantané 90o vers la droite pour reprendre sa place à la droite de la formation pour ensuite augmenter la vitesse et enfin ils disparaissent.

Tout ce spectacle aérien se passe du début à la fin en un temps très court, environ de 2 à 4 secondes sans flamme, sans fumée, sans odeur et aucun son.

C’était un samedi soir et le lundi suivant j’en ai discuté avec mes confères de travail et il y en a un qui était à 20 km au nord-est de ma position le samedi soir à la même heure et il m’a confirmé qu’il les avait vu lui aussi avec quelques détails de plus que les miens.

Moi je suis un amateur de documentaires sur les dernières recherches en médecine, en astronomie, en santé du cerveau, le grand collisionneur de hadrons etc… D’après les derniers résultats du grand collisionneur, les chercheurs l’ont calibré pour que les particules voyagent tout près de la vitesse de la lumière et ils ont identifié des gravitons. S’ils en viennent à contrôler la gravité, l’énergie sombre et la matière noir, ils pourront propulser un engin spatial dans n’importe quelle direction sans inertie ce qui donnerait le même résultat que j’ai décrits plus haut. En passant, si vous voulez voir des engins spatiaux propulsé par les technologies du future, il faut regarder au ciel le plus souvent possible de jour comme de nuit ce que je faisait tout le temps avant de voir ce que nous avons vu ce soir-là. J’imagine le moment dans l’avenir où les chercheurs découvriront ces technologies. Je m’imagine qu’à cette vitesse, la téléportation n’est plus nécessaire, ça va prendre plus de temps pour l’embarquement des passagers que de faire le voyage Trois-Rivières-Paris qui ne durera que quelques secondes ou minutes. Depuis cette soirée-là, quand je regarde un avion de ligne traverser le ciel à pas de tortue, je pense toujours à la vitesse des engins que j’ai vus et le temps que ça va prendre aux chercheurs pour développer ces nouvelles technologies. Je ne sais même pas s’ils savent que c’est possible que ces technologies existent.

  »

Enquête

Nom de l’enquêteur
Classification Vallée
(voir légende)
Degré de crédibilité
(indice SVP)
(voir légende)

One thought on “Voici l’expérience que j’ai vécu avec des technologies du future

  1. Martin
    2018/09/30 at 8:43

    Quand les scientifique nous disent que ça prendrait 40 000 ans pour aller au système planétaire le plus près , il font encore référence a des technologies du milieu
    Du 20e siècle …. Alors que moi dans la cinquantaine , je n’ étais
    Même pas encore né !
    ….genre… Ça a l’air air qu’ avec une capsule Apollo muni d une roquette au cul ça prendrait
    40 000 ans …. Rendu aussi stupide .. il ne devraient rien dire.

    Début du 21 e siècle on a eu le premier moteur ionique non militaire , ( moteur ionique de base
    2 grilles ). Smart one , qui a fait près de 100 millions de kms avec un moteur  » weaky  » de 5 méga watt muni de panneaux solaire
    En 2006 de nouveaux moteurs ionique on vu le jour avec des moteurs a 4 grilles sept fois plus performant pour la même puissance électrique. Mais on ne entend plus parler ….on tien les gens loin de la vérité et on leur raconte des conneries genre…
    T sais avec des technologies de y a 60 ans .. ça a l’air air ……..que ça serait long….,🎅on y croit encore.

    Pourquoi il y a des dizaines de sous marins munis de réacteurs nucléaires qui sillonnent nos océans et peuvent passer
    15 ans sous l eau a 500 pieds de profondeur presque sans maintenance et qui développent jusqu’à 240 mégawatts de puissance ( qui pourrait alimenter
    Facilement 4 moteurs ionique de 50 mégawatts pendant au moins 15 ans …mais on préfère dire au gens ..regardez on a une mini sonde spatiale avec un moteur ionique primitif ( de base) muni de panneaux solaire …on est pas encore prêt pour les grands voyages …on a pas encore la technologie ….. Sauf dans nos forces militaires….

Laisser un commentaire