Trois entités dans la maison, flashs de lumière

«L’événement s’est produit durant la nuit du 15 février à approximativement 2h30 du matin. Après près d’une semaine de l’événement, j’ai décidé d’en parler, même si je ne me sens pas confortable d’en parler.
Je suis un homme de 47 ans, habitant seul dans ma maison située au nord de Ste-Brigitte de L . . .aval, une petite ville calme localisée à 40 km de la ville de Québec. L’endroit est très calme avec aucun voisin immédiat. Je suis au niveau du cul de sac. La maison est dans la forêt, entourée d’arbres, sapins et feuillus. Ma maison n’est pas localisée dans une banlieue, je suis carrément dans le bois. La maison ne peut être vue de la rue et je ne vois pas de lampadaire. Pour se rendre à ma maison, on doit emprunter un petit chemin privé (moins que 100m).
Durant la nuit, il fait extrêmement noir puisque je déteste laisser des lumières extérieures allumées. J’ai déjà eu des problèmes avec des ours qui venaient visiter donc j’ai installé quatre lumières détecteur de mouvement sur chaque coin de la maison.
J’habite seul. Ma fin de semaine typique, c’est d’écouter des films sur mon ordinateur portable, dans mon lit. Je bois aussi quelques bières, peut être la moitié d’un 6 pack. Je commence normalement à regarder le premier vers 21h. Quand j’ai envie d’en regarder un deuxième, je l’écoute immédiatement après le premier si je ne m’endors pas. Ça arrive même que je regarde un troisième film lorsque je suis très éveillé. Mais bien souvent, je m’endors pendant le deuxième film car je suis trop fatigué. C’est ce qui s’est produit la nuit de l’incident.
Cette nuit là, j’ai commencé le premier film à 22h30. Rien d’inhabituel, je ne m’endormais pas. Le premier film a fini vers minuit trente. Parfait me dis-je, je vais écouter le deuxième film. C’était un film tellement long et ennuyeux, si je fermais les yeux, c’est certain que je m’endormirais. Ce qui est arrivé et je me suis réveillé pendant le générique à la fin.
J’ai tenté de reculer à la position où je m’étais endormi mais je me suis encore endormi.
Mon portable s’est éteint (plus de batterie, le bloc d’alimentation n’était plus branché).
Aucune lumière n’était allumée à l’intérieur et extérieur de la maison donc il faisait très noir. J’ai tenté de prendre mon téléphone cellulaire pour m’éclairer mais je ne le trouvais pas.
J’ai ensuite vu par la fenêtre ce que je qualifie d’un flash de lumière très clair, jaune et blanc. Mon coeur s’est mis à battre très vite puisque je ne vois jamais de telles lumières excepté mes lumières de sécurité. Les premières secondes, j’ai pensé à un camion de la ville ou le tracteur du déneigeur (avec leurs lumières stroboscopiques jaunes). Mais impossible, ma fenêtre donne sur mon terrain arrière. Aucun son non plus.
Me posant des questions, le flash est revenu. Cette fois-ci, toutes mes lumières à détecteur de mouvement se sont allumées en même temps. J’ai fait le tour de toutes mes fenêtres, pensant qu’il y aurait peut être quelqu’un, mais non, personne. Aucune trace dans la neige non plus. Mon coeur battait encore plus vite. Honnêtement, j’avais peur. Je suis allé vérifier si mes portes extérieures étaient bien barrées. En passant par la cuisine, j’ai remarqué l’heure (2h30) sur le four micro-ondes. Les lumières à détecteur de mouvements se sont éteintes donc je suis retourné dans la chambre me coucher dans le lit.
J’essayais de penser à qu’est-ce qui aurait bien pu causer ça, sans toutefois trouver de raison. J’ai fini par m’endormir. Trop brûlé. Ensuite, l’événement s’est produit. Je peux décrire cela exactement comme quand on regarde une lumière forte ou le soleil les yeux fermés. On voit la lumière au travers des paupières, une lumière jaune-rouge. Au départ, je me réveillais lentement et je pensais rêver donc je n’ai pas ouvert mes yeux. Mais j’ai réalisé que j’étais bel et bien éveillé, les yeux fermés, et qu’une forte lumière illuminait l’intérieur de ma maison. Les yeux toujours fermés, j’ai immédiatement aperçu des ombres qui bougeait et qui bloquaient la lumière perçue. Je peux décrire le son comme un bourdonnement grave qui vibrait, mais je suis certain que ma tête captait cette sensation et non mes oreilles. C’est à ce moment que j’ai ouvert les yeux et que j’ai été traumatisé de voir trois humanoïdes d’environ quatre pieds de haut, têtes trop grosses pour leurs corps frêles, gros yeux noirs inclinés, sans paupières, sans clignement, bouche sans lèvres, pas de nez, seulement deux narines, un cou mince et allongé et leurs bras, mains et doigts longs et minces qui entourent mon lit et qui me regardent, me fixent d’un regard sévère et effrayant. J’étais traumatisé. Je ressentait de la statique, comme si chaque poil de mon corps était dressé. J’essayais de ne pas les regarder car leur tête, visage et yeux m’ont traumatisés. Je n’étais pas capable de ne pas les regarder. La dernière chose que je me souviens, c’est d’avoir entendu un bourdonnement aigu dans ma tête et ensuite, plus rien, on est le matin.
Cette expérience qui s’est produite durant la nuit du 15 février aura sans doute des séquelles importantes sur moi. J’ai extrêmement peur d’y retourner.
… »

– Le témoin

«« Retour au tableau

L’observation en bref

Numéro de dossier AQU-2015/02/20-01
Date du rapport 2015/02/20
Date de l’observation 2015/02/15
Heure de l’observation 02H30
Lieu Sainte-Brigitte de Laval
Région 03 – Capitale-Nationale
Résumé Trois entités dans la maison, flashs de lumière

 

Spécificités de l’observation

Nb de témoin(s) 1
Forme de l’objet Flashs de lumière
Couleur de l’objet Blanc-jaune
Distance de l’objet Moins de 50′
Altitude de l’objet Hauteur du sol
Météo Le ciel était Nuageux / La température Ext. : normale de saison, intérieur 21.
Annexe(s)  
 

 

Compte rendu du témoin

« 

L’événement s’est produit durant la nuit du 15 février à approximativement 2h30 du matin. Après près d’une semaine de l’événement, j’ai décidé d’en parler, même si je ne me sens pas confortable d’en parler.

Je suis un homme de 47 ans, habitant seul dans ma maison située au nord de Ste-Brigitte de Laval, une petite ville calme localisée à 40 km de la ville de Québec. L’endroit est très calme avec aucun voisin immédiat. Je suis au niveau du cul de sac. La maison est dans la forêt, entourée d’arbres, sapins et feuillus. Ma maison n’est pas localisée dans une banlieue, je suis carrément dans le bois. La maison ne peut être vue de la rue et je ne vois pas de lampadaire. Pour se rendre à ma maison, on doit emprunter un petit chemin privé (moins que 100m).

Durant la nuit, il fait extrêmement noir puisque je déteste laisser des lumières extérieures allumées. J’ai déjà eu des problèmes avec des ours qui venaient visiter donc j’ai installé quatre lumières détecteur de mouvement sur chaque coin de la maison.

J’habite seul. Ma fin de semaine typique, c’est d’écouter des films sur mon ordinateur portable, dans mon lit. Je bois aussi quelques bières, peut être la moitié d’un 6 pack. Je commence normalement à regarder le premier vers 21h. Quand j’ai envie d’en regarder un deuxième, je l’écoute immédiatement après le premier si je ne m’endors pas. Ça arrive même que je regarde un troisième film lorsque je suis très éveillé. Mais bien souvent, je m’endors pendant le deuxième film car je suis trop fatigué. C’est ce qui s’est produit la nuit de l’incident.

Cette nuit là, j’ai commencé le premier film à 22h30. Rien d’inhabituel, je ne m’endormais pas. Le premier film a fini vers minuit trente. Parfait me dis-je, je vais écouter le deuxième film. C’était un film tellement long et ennuyeux, si je fermais les yeux, c’est certain que je m’endormirais. Ce qui est arrivé et je me suis réveillé pendant le générique à la fin.
J’ai tenté de reculer à la position où je m’étais endormi mais je me suis encore endormi.

Mon portable s’est éteint (plus de batterie, le bloc d’alimentation n’était plus branché).
Aucune lumière n’était allumée à l’intérieur et extérieur de la maison donc il faisait très noir. J’ai tenté de prendre mon téléphone cellulaire pour m’éclairer mais je ne le trouvais pas.

J’ai ensuite vu par la fenêtre ce que je qualifie d’un flash de lumière très clair, jaune et blanc. Mon coeur s’est mis à battre très vite puisque je ne vois jamais de telles lumières excepté mes lumières de sécurité. Les premières secondes, j’ai pensé à un camion de la ville ou le tracteur du déneigeur (avec leurs lumières stroboscopiques jaunes). Mais impossible, ma fenêtre donne sur mon terrain arrière. Aucun son non plus.

Me posant des questions, le flash est revenu. Cette fois-ci, toutes mes lumières à détecteur de mouvement se sont allumées en même temps. J’ai fait le tour de toutes mes fenêtres, pensant qu’il y aurait peut être quelqu’un, mais non, personne. Aucune trace dans la neige non plus. Mon coeur battait encore plus vite. Honnêtement, j’avais peur. Je suis allé vérifier si mes portes extérieures étaient bien barrées. En passant par la cuisine, j’ai remarqué l’heure (2h30) sur le four micro-ondes. Les lumières à détecteur de mouvements se sont éteintes donc je suis retourné dans la chambre me coucher dans le lit.

J’essayais de penser à qu’est-ce qui aurait bien pu causer ça, sans toutefois trouver de raison. J’ai fini par m’endormir. Trop brûlé. Ensuite, l’événement s’est produit. Je peux décrire cela exactement comme quand on regarde une lumière forte ou le soleil les yeux fermés. On voit la lumière au travers des paupières, une lumière jaune-rouge. Au départ, je me réveillais lentement et je pensais rêver donc je n’ai pas ouvert mes yeux. Mais j’ai réalisé que j’étais bel et bien éveillé, les yeux fermés, et qu’une forte lumière illuminait l’intérieur de ma maison. Les yeux toujours fermés, j’ai immédiatement aperçu des ombres qui bougeait et qui bloquaient la lumière perçue. Je peux décrire le son comme un bourdonnement grave qui vibrait, mais je suis certain que ma tête captait cette sensation et non mes oreilles. C’est à ce moment que j’ai ouvert les yeux et que j’ai été traumatisé de voir trois humanoïdes d’environ quatre pieds de haut, têtes trop grosses pour leurs corps frêles, gros yeux noirs inclinés, sans paupières, sans clignement, bouche sans lèvres, pas de nez, seulement deux narines, un cou mince et allongé et leurs bras, mains et doigts longs et minces qui entourent mon lit et qui me regardent, me fixent d’un regard sévère et effrayant. J’étais traumatisé. Je ressentait de la statique, comme si chaque poil de mon corps était dressé. J’essayais de ne pas les regarder car leur tête, visage et yeux m’ont traumatisés. Je n’étais pas capable de ne pas les regarder. La dernière chose que je me souviens, c’est d’avoir entendu un bourdonnement aigu dans ma tête et ensuite, plus rien, on est le matin.

Cette expérience qui s’est produite durant la nuit du 15 février aura sans doute des séquelles importantes sur moi. J’ai extrêmement peur d’y retourner.

  »

Enquête

Nom de l’enquêteur Gilles Milot
Classification Vallée
(voir légende)

Rencontre rapprochée   = Close encounter = Rencontre rapprochée

3  Présence d’entité(s)

Degré de crédibilité
(indice SVP)
(voir légende)

10 thoughts on “Trois entités dans la maison, flashs de lumière

  1. Tricia
    2015/02/24 at 2:59

    Bonjour,

    Il y a 2 ans, j’ai aussi subit une expérience du genre. À la différence que j’habite en pleine ville. J’ai aussi eu le droit à l’intrusion de 3 humanoïdes chez moi alors que j’étais belle et bien réveillée ce matin froid d’hiver. Je m’étais lever pour prendre un café avec mon copain qui partait pour le boulot. C’est par la suite que je les ai vu dans la maison. Cachés dans les pièces non utilisés. Au nombre de 3, grisâtres, petits, très maigres..J’ignore depuis quand ils étaient dans la maison. .Je ne conterais pas ici mon expérience mais je connais que trop bien le sentiment que ressens vous ressentez en ce moment.

    1. hc
      2015/02/28 at 11:49

      J’aurais voulu savoir si le témoin se sentait paralysé sur son lit, parce que le réflexe aurait été de s’enfuir ou, au moins, de se lever précipitemment pour s’éloigner de ces êtres. J’aurais voulu savoir aussi s’il avait un système d’alarme dans sa maison et, si oui, s’il était enclenché ou non au matin lorsqu’il s’est réveillé. Est-ce la régression sous hypnose pour recoller les souvenirs perdus a été envisagée par le témoin ?

      Merci pour le partage de cette expérience et pour tous les témoignages du site.

  2. Jean-Claude
    2015/02/28 at 1:02

    Moi aussi j’ai vécu des expériences similaires. Je me sent très insécure par rapport à ces évènements, surtout qu’ils arrivent de plus en plus souvent dans la province et au pays.

  3. Gilles Milot
    2015/03/01 at 7:20

    Le témoin n’a pas été paralysé. Donc pas de paralysie du sommeil.
    Oui nous attendons sa réponse pour une régression hypnotique merci de votre intérêt.

  4. hc
    2015/03/02 at 5:27

    Merci pour la réponse.

  5. Daniel Simard
    2015/05/04 at 3:51

    On a la un cas typique de paralysie du sommeil qui survient pendant la phase de sommeil paradoxal.

    1. Gilles milot
      2015/05/06 at 1:11

      Nous connaissons très bien les caractéristiques de la paralysie du sommeil. Nous avons justement une présentation sur ce sujet lors de notre prochain Souper Ufologique de l’AQU samedi le 16 mai 2015. Le titre de la conférence donné par jean Vézina est: Une explication à certains récits d’enlèvements et d’apparitions: La paralysie du sommeil.
      Dans notre cas, une partie peut être expliqué par la paralysie du sommeil mais pas tout comme les lumières à l’extérieur.

      Merci

  6. desrochers
    2015/05/04 at 8:19

    bonjour moi aussi jai vécu sa ,sa ses passer durent l’été un soir il faisais chaut jai prie une douche et je me suis assi dehor sur mon balcon face au champ de mais il était ver 10h30 le voisin avait une lumiere sur sa grange sa éclairais un peut ma pelouse bon la jai vu de mes yeux un etre pa plus que 3 pied de haut marchais sur la pelouse éclairé devent moi dison a 20 pied de moi ,pourquoi il aurais pu passer a la noirsoir mais non il voulais que je le regarde jai pas u peur et jaurais voulu quil repasse pour lui parlé,et la meme anné ou avent jai vu 2 vaisseaux en ariere de la maison soir

  7. Michel
    2015/06/10 at 12:41

    Je connais bien le témoin. Un second événement s’est produit et j’ai la certitude qu’il ne s’agit PAS d’un cas de paralysie du sommeil.

    1. sim
      2016/03/14 at 12:13

      j ai vecue ca chez mon beau pere dans la chambre de ma blonde il y avait cependant pas dextraterrestre visible juste la lumiere et le son que tu ma d ecrit et j ai reussi a me liberer en me debatant et c partie mais je suis pas sur en faite qu il sont pas deja venue plusieurs fois me voir car j ai l impression qu il prenne des trucs chez moi quand je sorts d un reve etrange mais je n aie pas peur ece que je devrais

Laisser un commentaire