Lumières vives flottant au dessus de la ville.

«Ce matin du 12 avril 2018 à 6:00, rien n’était comme les autres. Mon chien était très affolé dans la maison. Il désirait plus que tout aller dehors. À cette heure, habituellement, on doit quasiment le forcer. En sortant avec lui, j’ai remarqué que le poil sur sa colonne s’était hérissé. J’ai réussi . . .à le contenir et l’empêcher de courir dans la forêt en face de la maison. C’est alors que j’ai entendu le son d’un dindon sauvage provenant de cette forêt. Il y a maintenant 8 ans que nous résidons dans notre maison et les seuls animaux que nous avons vus sont des lapins. Ce n’est pas tout. En faisant le tour de la maison pour aller nourrir mes petits animaux, j’ai vu un opossum de Virginie. J’ai même réussi à le prendre en photo et le caresser. Il ne semblait aucunement effrayé. Comme si sa plus grande crainte n’était pas moi. Un bruit provenait du boisé derrière la maison. Des canards sauvages en sont sortis en volant.
Après toutes ces émotions, je prends mon véhicule pour me rendre à mon travail. Sur le chemin Leblanc en direction de la 235, à l’embranchement, je vois dans le ciel devant moi, deux lumières blanc très vif. Très vives. Elles semblent un peu à la gauche de la route et non au-dessus d’elle. Les lumières sont un peu jaunâtres comme les lampadaires dans les rues. Une des deux lumières n’est pas toujours visible parce qu’elle est à environ 50 pieds du sol. Donc il arrive qu’elle soit cachée par des arbres alors que je continue de rouler dans leur direction. Cette dernière est un peu plus à gauche que la seconde. Elles ne sont pas tout à fait une au-dessus de l’autre. La seconde, quant à elle, est beaucoup plus élevée dans le ciel. Je dirais à au moins 100 pieds du sol. Tout cela de mon point de vue. À bout de bras, je dirais que les lumières avaient environ un centimètre de diamètre.
À ce moment, j’avais le goût de m’arrêter sur le bas-côté et de prendre une photo. Malheureusement, je me suis dit qu’il s’agissait peut-être d’un hélicoptère. Il y en a à l’occasion qui survole la ville et les environs. Elles proviennent pour la plupart de la base militaire qui est plus à l’ouest d’où se trouvent les deux lumières. Tous en continuant mon chemin, sans quitter des yeux ces deux minis soleils, je me rends bien compte que les deux points lumineux sont complètement stationnaire. Toujours au-dessus de la ville. Au-dessus d’un quartier résidentiel. Je dirais qu’elles surplombent la rue des Citadins nord. Depuis que je les observe, elles auraient probablement bougé, s’il avait s’agit d’hélicoptères. En me disant qu’il s’agit peut-être d’Ovnis, je ne suis plus en mesure d’apercevoir la lumière qui est la plus basse parce qu’elle est complètement cachée par de grands pins. La plus haute pivote sur elle-même et la lumière disparaît complètement. Même pas un halo autour de sa «silhouette». Là je suis grandement déçu. Et je me dis que je viens de passer à côté d’une chance inouïe de capturer en photo deux Ovnis. Au même moment, la lumière pivote encore sur elle-même et se met à éclairer dans ma direction comme elle ne cessait de le faire quelques secondes auparavant. Je suis presque à l’intersection de la route 235, Jacques-Cartier, et de la 104. Je me promets de m’arrêter lorsque j’aurai franchi l’intersection pour prendre cette photo. Alors la lumière se retour encore une fois et cette fois elles ne réapparaitront pas dans mon champ de vision. J’ai continuer mon chemin sur la 104 et sur la voie de contournement par la suite tout en me cassant le cou pour tenter de revoir ces lumières, mais rien à faire. Elles sont éteintent. Je suis triste, mais tellement excité à la fois d’avoir eu la chance d’observer ce phénomène. Je souhaite de tout coeur que je ne sois pas le seul à avoir pu voir ces points si lumineux. Au courant de la journée, j’ai échangé quelques messages avec ma femme qui elle me confirme que 5 minutes après moi, elle a vu une lumière dans le ciel, mais celle-ci un peu plus à l’ouest que moi. Sans plus de détail par contre.
… »

– Le témoin, 38 années

«« Retour au tableau

L’observation en bref

Numéro de dossier AQU-2018/04/12
Date du rapport 2018/04/12
Date de l’observation 2018/04/12
Heure de l’observation 06H15
Lieu farnham
Région 16 – Montérégie
Résumé Lumières vives flottant au dessus de la ville.

 

Spécificités de l’observation

Nb de témoin(s) 2
Forme de l’objet Lumières très vive de forme arrondie
Couleur de l’objet Blanc un peu jaunâtre
Distance de l’objet moins de 5 km
Altitude de l’objet 1 à 50 pieds et le second à 100 pieds
Vitesse approximative Stationnaire
Météo Le ciel était Nuageux / La température 1 degré Celsius
Annexe(s)  
 

 

Compte rendu du témoin

« 

Ce matin du 12 avril 2018 à 6:00, rien n’était comme les autres. Mon chien était très affolé dans la maison. Il désirait plus que tout aller dehors. À cette heure, habituellement, on doit quasiment le forcer. En sortant avec lui, j’ai remarqué que le poil sur sa colonne s’était hérissé. J’ai réussi à le contenir et l’empêcher de courir dans la forêt en face de la maison. C’est alors que j’ai entendu le son d’un dindon sauvage provenant de cette forêt. Il y a maintenant 8 ans que nous résidons dans notre maison et les seuls animaux que nous avons vus sont des lapins. Ce n’est pas tout. En faisant le tour de la maison pour aller nourrir mes petits animaux, j’ai vu un opossum de Virginie. J’ai même réussi à le prendre en photo et le caresser. Il ne semblait aucunement effrayé. Comme si sa plus grande crainte n’était pas moi. Un bruit provenait du boisé derrière la maison. Des canards sauvages en sont sortis en volant.
Après toutes ces émotions, je prends mon véhicule pour me rendre à mon travail. Sur le chemin Leblanc en direction de la 235, à l’embranchement, je vois dans le ciel devant moi, deux lumières blanc très vif. Très vives. Elles semblent un peu à la gauche de la route et non au-dessus d’elle. Les lumières sont un peu jaunâtres comme les lampadaires dans les rues. Une des deux lumières n’est pas toujours visible parce qu’elle est à environ 50 pieds du sol. Donc il arrive qu’elle soit cachée par des arbres alors que je continue de rouler dans leur direction. Cette dernière est un peu plus à gauche que la seconde. Elles ne sont pas tout à fait une au-dessus de l’autre. La seconde, quant à elle, est beaucoup plus élevée dans le ciel. Je dirais à au moins 100 pieds du sol. Tout cela de mon point de vue. À bout de bras, je dirais que les lumières avaient environ un centimètre de diamètre.
À ce moment, j’avais le goût de m’arrêter sur le bas-côté et de prendre une photo. Malheureusement, je me suis dit qu’il s’agissait peut-être d’un hélicoptère. Il y en a à l’occasion qui survole la ville et les environs. Elles proviennent pour la plupart de la base militaire qui est plus à l’ouest d’où se trouvent les deux lumières. Tous en continuant mon chemin, sans quitter des yeux ces deux minis soleils, je me rends bien compte que les deux points lumineux sont complètement stationnaire. Toujours au-dessus de la ville. Au-dessus d’un quartier résidentiel. Je dirais qu’elles surplombent la rue des Citadins nord. Depuis que je les observe, elles auraient probablement bougé, s’il avait s’agit d’hélicoptères. En me disant qu’il s’agit peut-être d’Ovnis, je ne suis plus en mesure d’apercevoir la lumière qui est la plus basse parce qu’elle est complètement cachée par de grands pins. La plus haute pivote sur elle-même et la lumière disparaît complètement. Même pas un halo autour de sa «silhouette». Là je suis grandement déçu. Et je me dis que je viens de passer à côté d’une chance inouïe de capturer en photo deux Ovnis. Au même moment, la lumière pivote encore sur elle-même et se met à éclairer dans ma direction comme elle ne cessait de le faire quelques secondes auparavant. Je suis presque à l’intersection de la route 235, Jacques-Cartier, et de la 104. Je me promets de m’arrêter lorsque j’aurai franchi l’intersection pour prendre cette photo. Alors la lumière se retour encore une fois et cette fois elles ne réapparaitront pas dans mon champ de vision. J’ai continuer mon chemin sur la 104 et sur la voie de contournement par la suite tout en me cassant le cou pour tenter de revoir ces lumières, mais rien à faire. Elles sont éteintent. Je suis triste, mais tellement excité à la fois d’avoir eu la chance d’observer ce phénomène. Je souhaite de tout coeur que je ne sois pas le seul à avoir pu voir ces points si lumineux. Au courant de la journée, j’ai échangé quelques messages avec ma femme qui elle me confirme que 5 minutes après moi, elle a vu une lumière dans le ciel, mais celle-ci un peu plus à l’ouest que moi. Sans plus de détail par contre.

  »

Enquête

Nom de l’enquêteur
Classification Vallée
(voir légende)
Degré de crédibilité
(indice SVP)
(voir légende)

Laisser un commentaire