météorite lente comme une goutte d’eau verte avec trainée touchant le sol au nord de st-raymond

«En auto, roulant de Pont-Rouge vers St-Raymond, a mi-chemin, regardant plein nord vers la vallée bras du nord, soit a 10 km de st-raymond. Vu une  »météorite » lente car plus lente qu’une étoile filante normale on va dire, comme une goutte d’eau verte avec trainée mais immense car selon la distance . . ., elle serait tombée au nord de st-raymond (a 20-30 km et p-e plus) a nécessairement touchée le sol car suivi de 3-4 km dans le ciel  » en chute libre » jusqu’au sol, presque à la perpendiculaire avec l’horizon on va dire, pas a 45 degré, presque a 90 degré avec le sol. Je dis une météorite lente mais c’était rapide comme observation, ca a duré 2 secondes a parcourir 3-4 km d’altitude jusqu’au sol et immense vu la distance mais aucun impact, aucune explosion…. WIKI : Chaque année, il se produit en moyenne une dizaine de chutes météoriques observées (avec des écarts de 5 à 25 chutes par an) et de 2 à 5 structures d’impacts sont découvertes. Le météoroïde pénètre dans l’atmosphère à une vitesse qui varie de 11 à 72 km/s.
Ce qu’on parle a problablement parcouru 4-5 km en 2 sec. soit une vitesse de 2km/s à 2,5km/s
… »

– Le témoin, 32 années

«« Retour au tableau

L’observation en bref

Numéro de dossier AQU-2017/10/02
Date du rapport 2017/10/02
Date de l’observation 2017/10/02
Heure de l’observation 19H15
Lieu entre pont-rouge et st-raymond
Région 03 – Capitale-Nationale
Résumé météorite lente comme une goutte d’eau verte avec trainée touchant le sol au nord de st-raymond

 

Spécificités de l’observation

Nb de témoin(s) 1
Forme de l’objet goutte d’eau allongée avec une faible trainée
Couleur de l’objet verte
Distance de l’objet dur à dire, l’auto est a 10 km au sud de st-raymond, on regarde plein nord, l’objet tombe au nord de st-raymond dans la vaste étendue de forêt, mais dur de dire la distance de st-raymond.
Altitude de l’objet de 3-4 km dans le ciel jusqu’au sol mais sans explosion
Vitesse approximative plus lent qu’un météorite on va dire ou une étoile filante et a semblé ralentir
Météo Le ciel était Dégagé / La température 10 o C
Annexe(s)  
 

 

Compte rendu du témoin

« 

En auto, roulant de Pont-Rouge vers St-Raymond, a mi-chemin, regardant plein nord vers la vallée bras du nord, soit a 10 km de st-raymond. Vu une  »météorite » lente car plus lente qu’une étoile filante normale on va dire, comme une goutte d’eau verte avec trainée mais immense car selon la distance, elle serait tombée au nord de st-raymond (a 20-30 km et p-e plus) a nécessairement touchée le sol car suivi de 3-4 km dans le ciel  » en chute libre » jusqu’au sol, presque à la perpendiculaire avec l’horizon on va dire, pas a 45 degré, presque a 90 degré avec le sol. Je dis une météorite lente mais c’était rapide comme observation, ca a duré 2 secondes a parcourir 3-4 km d’altitude jusqu’au sol et immense vu la distance mais aucun impact, aucune explosion…. WIKI : Chaque année, il se produit en moyenne une dizaine de chutes météoriques observées (avec des écarts de 5 à 25 chutes par an) et de 2 à 5 structures d’impacts sont découvertes. Le météoroïde pénètre dans l’atmosphère à une vitesse qui varie de 11 à 72 km/s.

Ce qu’on parle a problablement parcouru 4-5 km en 2 sec. soit une vitesse de 2km/s à 2,5km/s

  »

Enquête

Nom de l’enquêteur
Classification Vallée
(voir légende)
Degré de crédibilité
(indice SVP)
(voir légende)

6 thoughts on “météorite lente comme une goutte d’eau verte avec trainée touchant le sol au nord de st-raymond

  1. 2017/10/03 at 1:51

    jai vu la meme chose .. au centre du quebec.. st bonnaventure

  2. Jean-philippe dussault
    2017/10/03 at 5:00

    J’ai très bien vue aussi

  3. mario laflamme
    2017/10/03 at 6:39

    egualement vue meteorite 2 oct 2017 vers 7 h 15

  4. Pierre Bureau
    2017/10/03 at 8:33

    Observation d’un bolide à caractère météoritique
    2 octobre 2017, rivière Chibougamau, je suis en kayak en direction sud -ouest vers 19h30… Pas de montre temps estimé . (Probablement le même qu’observé plus haut)
    En direction sud-ouest vers Chapais mais qu’un point de vue… C’est pas suffisant. Il en faut trois.
    Angle d’entrée estimé: 45 degrés dont 40 degrés du ciel parcourus en quelques secondes. Entre Altaïr et Arcturus (qui est plus à l’ouest)
    Brillance impressionnante au moins -8, couleurs encore PLUS!!!
    Cœur blanc incandescent entouré de bleu ciel-turquoise éclatant, s’effilochant sur pas très long (2-3 degrés) et parfois la tête coiffée de jaune-orange vif.
    Temps estimé: 3 à 4 secondes pour mon observation MAIS SA COURSE SEMBLE se POURSUIVRE BIEN au-delà des nuages qui me cache l’horizon.
    SON: rien pour le temps de mon observation MAIS comme un ROULEMENT DE TONNERRE avec croissance sonore variable en amplifiant vers la fin, durée environ une seconde (entendu par France aussi) au loin environ DEUX MINUTES après la rentrée atmosphérique que j’ai clairement observée.
    Distance estimée par l’onde de choc d’au moins 40 kilomètres.
    Commentaire: le plus beau bolide que j’ai vu de ma vie!!! Et probablement météoritique en plus!!!

  5. Phylyp Bolduc
    2017/10/03 at 10:05

    C’est une bonne analyse que vous avez faite. Pour ainsi ajouter, la variation dans les vélocités des météores est aussi due à la composition même de ces derniers outre leur géométrie et leur attitude. Les rocheux ont des particularités complètement différentes que les ferreux n’ont pas et cela peut aussi bien se traduire jusque dans leur comportement et vice versa.

    Bien entendu, le moment de l’année où et quand se produit le phénomène entre en jeu également (facteurs atmosphériques et gravitationnels). Il faut tout de même se rappeler que la nature même du météore peut être d’une banale roche à une pièce mécanique quelconque en passant par un outil échappé et perdu lors d’une sortie extravéhiculaire.

  6. Simon C
    2017/10/03 at 6:58

    Merci tout le monde! Je suis impressionné par la communauté! En effet, je me disais que la couleur dépendait de la composition. Comme les lampadaires de rue au sodium vont émettre dans le jaune. Ou les aurores boréales dans la ionosphère vont émettre de différentes couleurs dépendant des molécules excités et qui en retournant au repos émettent l’énergie sous forme de rayonnement. Quand même fou la taille de l’objet! Et je me disais aussi que la vitesse d’entrée devait dépendre de l’angle d’attaque. En effet, la Terre tourne autour du soleil, disons a vitesse  »x » . Si la collision est un face a face dans l’espace avec un bolide évoluant aussi a vitesse  »x ». La vitesse d’entrée devrait être 2x et freinée par friction. Hier, je devait être en plein dans l’axe de pénétration, d’ou de mon point de vue , un angle a presque 90 degrés mais la pénétration était peut-être avec un angle de 45 degré, la Terre et le bolide évoluant dans le même sens. Salut a tout le monde ! Des moments privilégiés en tout cas!

Laisser un commentaire