Le ciel se déchire, et un cube apparaît ! »…, Napierville, août 2013

«Quand j’ai regardé dans le ciel, j’ai vraiment vu comme du feu sortir du ciel. Comme s’il y avait une déchirure dans le ciel clair.Je ne sais pas si le feu sortait du ciel tout simplement ou qu’il y avait quelque chose qui était en feu. Et puis, quand c’est sorti cette affaire-là, c’était carrée, . . . complètement carrée, ça brûlait de partout. Puis en dessous — c’est ce qui m’a fait bizarre — j’ai vu comme des réacteurs, quelque chose qui poussait et faisait avancer cette affaire-là. Je me suis dit : « C’est donc bien bizarre! »
Cela a duré facilement une minute. Pendant ce temps-là, j’observais, j’ai vu que ça commençait à se déplacer à l’horizontale en s’en allant vers le Nord-Ouest.Ensuite, cela est rentré dans le ciel plus loin et a disparu. C’était bizarre. Par après, j’en ai parlé à du monde, ils ont eu des réactions : ils m’ont dit qu’à Saint-Rémi, un village pas tellement loin, ils ont vu la même affaire, vers la même heure. Il y a sûrement de nombreuses personnes qui l’ont vu. C’était assez gros, comment ? je ne peux pas le dire : ce n’était pas comme un petit avion dans le ciel, c’était gros!
Enquêteur : Peux-tu le comparer à quelque chose ?
T : C’était gros comme une maison. C’était une structure, un bloc de feu dans le ciel, un bloc orange avec des flammes : ça ressemblait à des flammes, mais ce n’était pas des flammes. Je me suis dit : « C’est peut-être le soleil qui brille sur quelque chose de métallique », mais ce n’était pas ça. De la manière dont ça s’est placé, c’était impossible de toute façon, ça ne dégageait pas ce type de brillance, c’était pareil à du feu et quand j’ai vu les réacteurs, je l’ai vu se déplacer. Là j’ai compris que ce n’était pas un avion, je me suis dit : « C’est impossible! »
E : Combien y avait-il de réacteurs ?
T : Trois, de la façon dont c’était placé, mais il devait probablement en avoir quatre. Si je me fie à la logique en construction, il me semble qu’il devait y avoir quatre réacteurs en dessous, d’après la poussée. J’en ai vu trois, mais j’estime qu’il y en avait quatre.
E : Au départ, la première chose que vous voyiez : c’était les enfants qui pointent le ciel ?
T : Des cris, c’est ce qui a attiré l’attention. Les enfants criaient, et j’ai vu qu’ils pointaient le ciel.
E : Comparativement à la déchirure, l’objet était combien de fois plus petit ?
T : Je te dirais égal à la largeur de la déchirure, mais quand il est sorti, il était plus grand.
E : L’objet était plus grand que la largeur de la déchirure ?
T : Non, au début il était de la même largeur : il a passé au travers de cette fente, mais après cela, il était plus grand, parce qu’il avait l’air plus proche. Je ne peux pas te dire, mais c’était grand, assez impressionnant.
T : C’est à peu près sept jours avant ma fête, donc le 19 ou 20 août. C’était un mardi ou un mercredi. Je revenais de faire une marche avec ma conjointe, le garçon à ma conjointe, et une voisine avec ses deux enfants. Il y avait aussi deux chiens avec nous. Il était environ 18 h 45, il faisait encore assez clair dans le ciel. Il faisait beau, c’était dégagé et il n’y avait pas de nuage. L’atmosphère était agréable, la température était douce. C’est un quartier résidentiel, il y avait plein de gens dehors, qui faisaient des barbecue et profitaient de la soirée.
Tout d’un coup, j’ai entendu nos chiens qui jappaient différemment de leur habitude, car je reconnais le jappement de mes chiens. Quand j’ai regardé au loin, et les chiens étaient un peu affolés.
E : Et les enfants ?
T : Les chiens étaient affolés, mais les enfants regardaient dans le ciel, ils se demandaient ce que c’était, et ils ne comprenaient pas. Mais c’était surtout les chiens qui étaient bizarres. Il arrive que mes chiens vont japper, mais pas pour rien en regardant vers le ciel! Puis les enfants aussi, les enfants montraient quelque chose du doigt. Je me suis rapproché d’eux, j’ai regardé, puis j’ai vu cet éclat-là : c’était comme une sorte de déchirure dans le ciel. Je l’explique mal, mais comme sur le dessin, c’était une déchirure dans laquelle il y avait comme des genres de picots, c’était comme des… je ne peux pas l’expliquer, je n’ai pas de mots pour ça : mais cela a fait comme une déchirure. Il y a vraiment quelque chose qui s’est extirpé du ciel, c’était comme une boule de feu, mais rapidement, cette boule-là a laissé place à un cube qui est apparu.
C’est vraiment à ce moment que je suis resté bouche bée, parce que je ne comprenais plus… J’essayais d’analyser et de comprendre c’était quoi, avec mes connaissances. J’ai essayé de toutes les façons d’analyser du mieux que je pouvais pendant que j’observais le phénomène. Je cherchais une solution, un moyen d’ « immortaliser » ça. Finalement, le temps que je réalise que mon cellulaire était sur moi et que je vienne pour prendre une photo, le phénomène était en train de disparaître.
(… ) Le cube, lui, je l’ai vu sortir aux alentours de la boule de feu, puis il est resté stable pendant quelques secondes. J’ai vraiment eu l’impression de voir comme des réacteurs en dessous ; j’en voyais trois de toute façon. Puis on voyait comme un genre de poussée en dessous des réacteurs, —c’est ce qui le faisait bouger —, mais bizarrement : pas à la verticale, mais bien à l’horizontale, vers la gauche. Lorsque c’est disparu, cela s’est fait quasiment à la même vitesse que cela était apparu, graduellement… mais entre les deux, il s’était déplacé sur une certaine distance. Je ne suis pas certain si c’est le volume du cube qui diminuait, ou si c’est parce qu’il s’éloignait — c’est l’impression que j’ai eue —, mais il rapetissait en avançant, et quand la seconde ouverture s’est faite dans le ciel, le cube est rentré dedans.
…»

– Le témoin, 48 années

«« Retour au tableau

L’observation en bref

Numéro de dossier AQU-2016/03/12-1
Date du rapport 2016/03/12
Date de l’observation 2013/08/20
Heure de l’observation 18H45
Lieu Napierville
Région 16 – Montérégie
Résumé Le ciel se déchire, et un cube apparaît ! »…, Napierville, août 2013

 

Spécificités de l’observation

Nb de témoin(s) 5
Forme de l’objet carré jaune
Couleur de l’objet jaune
Distance de l’objet ?
Altitude de l’objet plus de 500 pieds….
Vitesse approximative lent
Météo Le ciel était Dégagé / La température chaude d’été
Annexe(s)  
 

 

Compte rendu du témoin

« 

Quand j’ai regardé dans le ciel, j’ai vraiment vu comme du feu sortir du ciel. Comme s’il y avait une déchirure dans le ciel clair.Je ne sais pas si le feu sortait du ciel tout simplement ou qu’il y avait quelque chose qui était en feu. Et puis, quand c’est sorti cette affaire-là, c’était carrée, complètement carrée, ça brûlait de partout. Puis en dessous — c’est ce qui m’a fait bizarre — j’ai vu comme des réacteurs, quelque chose qui poussait et faisait avancer cette affaire-là. Je me suis dit : « C’est donc bien bizarre! »

Cela a duré facilement une minute. Pendant ce temps-là, j’observais, j’ai vu que ça commençait à se déplacer à l’horizontale en s’en allant vers le Nord-Ouest.Ensuite, cela est rentré dans le ciel plus loin et a disparu. C’était bizarre. Par après, j’en ai parlé à du monde, ils ont eu des réactions : ils m’ont dit qu’à Saint-Rémi, un village pas tellement loin, ils ont vu la même affaire, vers la même heure. Il y a sûrement de nombreuses personnes qui l’ont vu. C’était assez gros, comment ? je ne peux pas le dire : ce n’était pas comme un petit avion dans le ciel, c’était gros!

Enquêteur : Peux-tu le comparer à quelque chose ?

T : C’était gros comme une maison. C’était une structure, un bloc de feu dans le ciel, un bloc orange avec des flammes : ça ressemblait à des flammes, mais ce n’était pas des flammes. Je me suis dit : « C’est peut-être le soleil qui brille sur quelque chose de métallique », mais ce n’était pas ça. De la manière dont ça s’est placé, c’était impossible de toute façon, ça ne dégageait pas ce type de brillance, c’était pareil à du feu et quand j’ai vu les réacteurs, je l’ai vu se déplacer. Là j’ai compris que ce n’était pas un avion, je me suis dit : « C’est impossible! »

E : Combien y avait-il de réacteurs ?

T : Trois, de la façon dont c’était placé, mais il devait probablement en avoir quatre. Si je me fie à la logique en construction, il me semble qu’il devait y avoir quatre réacteurs en dessous, d’après la poussée. J’en ai vu trois, mais j’estime qu’il y en avait quatre.

E : Au départ, la première chose que vous voyiez : c’était les enfants qui pointent le ciel ?

T : Des cris, c’est ce qui a attiré l’attention. Les enfants criaient, et j’ai vu qu’ils pointaient le ciel.

E : Comparativement à la déchirure, l’objet était combien de fois plus petit ?

T : Je te dirais égal à la largeur de la déchirure, mais quand il est sorti, il était plus grand.

E : L’objet était plus grand que la largeur de la déchirure ?

T : Non, au début il était de la même largeur : il a passé au travers de cette fente, mais après cela, il était plus grand, parce qu’il avait l’air plus proche. Je ne peux pas te dire, mais c’était grand, assez impressionnant.

T : C’est à peu près sept jours avant ma fête, donc le 19 ou 20 août. C’était un mardi ou un mercredi. Je revenais de faire une marche avec ma conjointe, le garçon à ma conjointe, et une voisine avec ses deux enfants. Il y avait aussi deux chiens avec nous. Il était environ 18 h 45, il faisait encore assez clair dans le ciel. Il faisait beau, c’était dégagé et il n’y avait pas de nuage. L’atmosphère était agréable, la température était douce. C’est un quartier résidentiel, il y avait plein de gens dehors, qui faisaient des barbecue et profitaient de la soirée.

Tout d’un coup, j’ai entendu nos chiens qui jappaient différemment de leur habitude, car je reconnais le jappement de mes chiens. Quand j’ai regardé au loin, et les chiens étaient un peu affolés.

E : Et les enfants ?

T : Les chiens étaient affolés, mais les enfants regardaient dans le ciel, ils se demandaient ce que c’était, et ils ne comprenaient pas. Mais c’était surtout les chiens qui étaient bizarres. Il arrive que mes chiens vont japper, mais pas pour rien en regardant vers le ciel! Puis les enfants aussi, les enfants montraient quelque chose du doigt. Je me suis rapproché d’eux, j’ai regardé, puis j’ai vu cet éclat-là : c’était comme une sorte de déchirure dans le ciel. Je l’explique mal, mais comme sur le dessin, c’était une déchirure dans laquelle il y avait comme des genres de picots, c’était comme des… je ne peux pas l’expliquer, je n’ai pas de mots pour ça : mais cela a fait comme une déchirure. Il y a vraiment quelque chose qui s’est extirpé du ciel, c’était comme une boule de feu, mais rapidement, cette boule-là a laissé place à un cube qui est apparu.

C’est vraiment à ce moment que je suis resté bouche bée, parce que je ne comprenais plus… J’essayais d’analyser et de comprendre c’était quoi, avec mes connaissances. J’ai essayé de toutes les façons d’analyser du mieux que je pouvais pendant que j’observais le phénomène. Je cherchais une solution, un moyen d’ « immortaliser » ça. Finalement, le temps que je réalise que mon cellulaire était sur moi et que je vienne pour prendre une photo, le phénomène était en train de disparaître.

(… ) Le cube, lui, je l’ai vu sortir aux alentours de la boule de feu, puis il est resté stable pendant quelques secondes. J’ai vraiment eu l’impression de voir comme des réacteurs en dessous ; j’en voyais trois de toute façon. Puis on voyait comme un genre de poussée en dessous des réacteurs, —c’est ce qui le faisait bouger —, mais bizarrement : pas à la verticale, mais bien à l’horizontale, vers la gauche. Lorsque c’est disparu, cela s’est fait quasiment à la même vitesse que cela était apparu, graduellement… mais entre les deux, il s’était déplacé sur une certaine distance. Je ne suis pas certain si c’est le volume du cube qui diminuait, ou si c’est parce qu’il s’éloignait — c’est l’impression que j’ai eue —, mais il rapetissait en avançant, et quand la seconde ouverture s’est faite dans le ciel, le cube est rentré dedans.

  »

Enquête

Nom de l’enquêteur
Classification Vallée
(voir légende)
Degré de crédibilité
(indice SVP)
(voir légende)

Laisser un commentaire