Le paranormal et les ovnis… une question de méthode personnelle : point final !!

ET lit la Gazette

Le présent texte explique comment je me sens dans le milieu ufologique et paranormal depuis quelques années…

Un ami, Donald, m’a dit il y a pas si longtemps : « Les gens ne veulent plus de ces ufologues qui cherchent toujours à faire un coup d’argent sur leur dos. Je les surnomme les vendeurs du temple de l’ufologie… »

Il a la même philosophie que moi. Je me considère pas mal plus comme une archiviste maintenant qu’une simple enquêteuse sur le terrain, je préfère faire des recherches, archiver mes choses, essayer de comprendre les mystères, faire des voyages et composer des textes sur mes expériences. Les cas où les témoins veulent être rencontrés ne sont qu’une infime partie du travail, et très souvent, les gens préfèrent demeurer anonymes, ou pire, tout cela ne mène à rien. Les gens s’en remettent toujours aux mêmes enquêteurs, souvent à des gens qui demandent de l’argent…

FINI LE TEMPS OÙ L’ON FAIT DE L’ARGENT SUR LE DOS DES PAUVRES GENS, de toute façon je préfère la recherche et la documentation comme je l’ai dit plus haut…CE QUE LES AUTRES DU MILIEU OU LA POPULASSE EN PENSE, JE M’EN FOUS, au moins je fais ce que j’aime. Je suis une autodidacte et fière de l’être… Je fais mes recherches de la manière que je veux et quand je veux. Les gens que j’admire sont comme Donald Cyr, André L, Gérard Lebat, John Keel et John Mack (tous deux décédés) et les anciens ufologues comme Claude McDuff (décédé) ou encore présents comme Denis Boily, mon ami Riccardo Melfi et Gilles Milot de l’AQU dont je fais partie, Gilles Cousineau de Québec insolite dont je suis membre aussi, Jean Ferguson (décédé) et bien d’autres de la grande famille des amoureux de l’étrange, des gens intègres quoi ! Qui ne crachaient pas sur les gens. Beaucoup de gens du milieu paranormal aussi dont je fais partie… mais c’est comme les amis, je peux les compter sur les doigts d’une main… Les chicanes, j’en ai vécues moi-même…en tous les cas, il y a des ufologues qui pensent que faire de l’ufologie et étudier le paranormal en général comme je le fais se résume à vendre le plus de livres possible, de passer à la télé et de dire que les autres ufologues ne sont que des ufologues du dimanche!!! Cela me tue!!!! Ce n’est pas parce que l’on reste chez-soi à faire des recherches et de la documentation sans aller sur le terrain que nous ne sommes pas de vrais chercheurs, ça prend bien de la recherche non? Vivre et laisser vivre… Moi il y a beaucoup d’ufologues et de chercheurs du paranormal (comme moi) qui respectent les choix. Je refuse de me faire dire que je ne suis pas une VRAIE chercheuse dans le domaine du paranormal. Ça fait depuis l’âge de 11 ans que je fais mes propres recherches et j’ai 40 ans, même si je ne le crie pas sur tous les toits, j’ai travaillé en maudit pour y arriver !!!!

Mes parents sont bien les premiers qui pourraient le dire !!!! Mon conjoint me dit souvent que plusieurs ufologues ou gens du milieu paranormal essaient trop de faire dans le sensationnalisme et il a raison !!!! Et de dire que les gens des régions ne peuvent pas faire un bon travail PARCE QU’ILS SONT TROP LOIN est faux aussi !!!!! On travaille encore plus fort !!!! Moi je n’en peux plus de tout ça…Je vais continuer de vivre ma passion de l’insolite et m’occuper de gens comme vous qui m’aimez et je vais arrêter de perdre mon temps avec des gens qui veulent péter plus haut que le trou…

Donc, voilà, je me suis défoulée et j’ai dit le VRAI fond de ma pensée. Ça fait un grand bien, même si je peux avoir offensé certains !!! Respectons donc les gens comme ils sont, cela vaudra mieux.

Merci de m’avoir lu.

Annie Thériault, Rouyn-Noranda

About Annie Thériault

Enquêteuse-ufologue pour l'AQU, Annie Thériault est la directrice régionale responsable pour la région de l'Abitibi-Témiscamingue. Elle mène ses recherches dans le domaine du paranormal et des ovnis depuis 1982.