Lumière sur le Chemin des Granites à Lac Beauport

«Lors de cette manifestation, nous sommes au Lac Beauport, sur le Chemin des Granites, en novembre 1990, j’étais assis à la toilette au rez-de-chaussé et je me sentais énormément observé à l’extérieur de la maison et c’est là que je me suis retourné vers la fenêtre et dehors il y avait une lumière . . . blanc-bleu très puissante, du genre mini laser et qui ne bougeait pas et qui me pointait son faisceau, fixe. Puis après coup elle s’éteignait après 30 secondes environ. 3 fois de suite, puis comme mon terrain était entouré de boisé, donc non habité et non accessible à qui que ce soit, la noirceur était des plus total.
Il est environ 17:30 du soir, je reviens du travail, ma fille qui a 1 an vient d’être couchée dans son lit et elle dort à poing fermé. Je me lève donc après ces 3 mini flash de lumière et je me rapproche de la fenêtre, toute lumière fermé pour voir se qui se passait dehors. À ma très grande surprise, il n’y avait rien d’anormal puisqu’il faisait noir à 100%. Puis la cour s’illumina d’un seul coup d’une couleur jaune orangé. Je voyais la cour comme si j’avais des lumières sur le toit avec une puissance de plus de 10000 watts. Fait important, ma maison étant en phase de construction, je n’avais donc aucune lumière d’installé dans la cour, donc impossible pour moi d’éclairer la cour.
Je regarde dehors pour voir d’où viens cette lumière puissante et soudaine et je me rend compte qu’elle provient de la droite de la maison, au 2e étage, à environ une cinquantaine de pieds dans les airs. C’était en effet une boulle de feu ronde, immobile, ultra brillante mais pas trop aveuglante qui ne bougeait pas mais qui éclairait partout autour d’elle. L’observation dura au moins une bonne vingtaine de seconde puis cette boulle de feu décolla au dessus des arbres, vers le boisé, à une vitesse fulgurante et sa lumière était suivable sous les arbres jusqu’à la noirceur à nouveau.
Au même instant, ma fille qui dormait, se mit à pleurer, mais sans aucun contrôle. Je la pris dans mes bras et je réussis à la calmer. Puis le lendemain, après en avoir parlé à ma conjointe, durant la nuit à très exactement 3:10 du matin, je me fis réveillé en douceur et la lumière blanc bleu était encore là, cette fois ci par la fenêtre du 2e étage du passage menant à la chambre de type mezzanine. J’ai eu alors l’idée de réveiller ma conjointe en douceur et je lui ai demandé si elle voyait quelque chose à la fenêtre du passage en question. Elle me confirma qu’elle voyait alors une lumière blanc-bleu fixe qui s’éteint et qui rallume. Je me suis levé, je me suis dirigé vers cette lumière en question et elle s’éteint pour de bon devant moi.
Par la suite j’ai remarqué que j’étais en mesure de constater que je faisais brûlé pour ne pas dire exploser les lumières des lampes de la maison, les lumières de rues et mêmes celles des stationnements. Par la suite j’étais en mesure de savoir où et quand ces lumières allaient fermés. Une fois, lors d’une ballade en auto, je réussi à deviner ou faire éteindre 5 lumières de rue sur une distance de 500 pieds environ. J’ai eu la chienne comme on dit cette fois là et plein de fois, devant des amis, je dis que ca allait éteindre et ca éteignait. Une fois même à la blague, en famille, lors d’une prise de photo avec des flash, je dis que les flash ne fonctionnerons jamais, même flambant neuf, tous riaient jusqu’au moment de constater que cela arriva encore. Depuis ce temps, ca m’arrive de constater ce phénomène mais j’en fais de moins en moins de cas, fautes possiblement de l’habitude je crois.
Voilà une manifestation non expliqué que j’ai vécue et que je souhaitais vous faire parvenir. C’est en écoutant une émission de Denis Lévesque à TVA qui recevait au soir du 27 avril 2010, M. Jean Casault, que j’ai consulté son site web et que j’ai vu votre lien sur son site, que je me suis dis qu’il serait possiblement intéressant de vous faire partager cette occasion qui m’a été donné de constaté, à jeun ou presque, sans boisson je veux dire, de cette chose inexpliqué qui braillait de tous ces feux à l’extérieur de ma résidence.
J’en ai quelque fois parlé à des gens sérieux dans le domaine, mais personne n’aura donné d’explication valable, à mon humble avis !
…»

– Le témoin

«« Retour au tableau

L’observation en bref

Numéro de dossier AQU-19901100-01
Date du rapport 2011/04/27
Date de l’observation 1990/11/01
Heure de l’observation 17H30
Lieu Lac-Beauport
Région 03 – Capitale-Nationale
Résumé Lumière sur le Chemin des Granites à Lac Beauport

 

Spécificités de l’observation

Nb de témoin(s) 1
Forme de l’objet Lumière ou boule de feu
Couleur de l’objet Blanc-bleu
Distance de l’objet Lumière : 100 pieds / Boule de feu 50 pieds
Altitude de l’objet Lumière : 6 pieds / Boule : 50 pieds
Vitesse approximative Lumière : inerte / Boule de feu : fixe puis accélération fulgurante
Météo Le ciel était Dégagé / La température Froid
Annexe(s)  
 

 

Compte rendu du témoin

« 

Lors de cette manifestation, nous sommes au Lac Beauport, sur le Chemin des Granites, en novembre 1990, j’étais assis à la toilette au rez-de-chaussé et je me sentais énormément observé à l’extérieur de la maison et c’est là que je me suis retourné vers la fenêtre et dehors il y avait une lumière blanc-bleu très puissante, du genre mini laser et qui ne bougeait pas et qui me pointait son faisceau, fixe. Puis après coup elle s’éteignait après 30 secondes environ. 3 fois de suite, puis comme mon terrain était entouré de boisé, donc non habité et non accessible à qui que ce soit, la noirceur était des plus total.

Il est environ 17:30 du soir, je reviens du travail, ma fille qui a 1 an vient d’être couchée dans son lit et elle dort à poing fermé. Je me lève donc après ces 3 mini flash de lumière et je me rapproche de la fenêtre, toute lumière fermé pour voir se qui se passait dehors. À ma très grande surprise, il n’y avait rien d’anormal puisqu’il faisait noir à 100%. Puis la cour s’illumina d’un seul coup d’une couleur jaune orangé. Je voyais la cour comme si j’avais des lumières sur le toit avec une puissance de plus de 10000 watts. Fait important, ma maison étant en phase de construction, je n’avais donc aucune lumière d’installé dans la cour, donc impossible pour moi d’éclairer la cour.

Je regarde dehors pour voir d’où viens cette lumière puissante et soudaine et je me rend compte qu’elle provient de la droite de la maison, au 2e étage, à environ une cinquantaine de pieds dans les airs. C’était en effet une boulle de feu ronde, immobile, ultra brillante mais pas trop aveuglante qui ne bougeait pas mais qui éclairait partout autour d’elle. L’observation dura au moins une bonne vingtaine de seconde puis cette boulle de feu décolla au dessus des arbres, vers le boisé, à une vitesse fulgurante et sa lumière était suivable sous les arbres jusqu’à la noirceur à nouveau.

Au même instant, ma fille qui dormait, se mit à pleurer, mais sans aucun contrôle. Je la pris dans mes bras et je réussis à la calmer. Puis le lendemain, après en avoir parlé à ma conjointe, durant la nuit à très exactement 3:10 du matin, je me fis réveillé en douceur et la lumière blanc bleu était encore là, cette fois ci par la fenêtre du 2e étage du passage menant à la chambre de type mezzanine. J’ai eu alors l’idée de réveiller ma conjointe en douceur et je lui ai demandé si elle voyait quelque chose à la fenêtre du passage en question. Elle me confirma qu’elle voyait alors une lumière blanc-bleu fixe qui s’éteint et qui rallume. Je me suis levé, je me suis dirigé vers cette lumière en question et elle s’éteint pour de bon devant moi.

Par la suite j’ai remarqué que j’étais en mesure de constater que je faisais brûlé pour ne pas dire exploser les lumières des lampes de la maison, les lumières de rues et mêmes celles des stationnements. Par la suite j’étais en mesure de savoir où et quand ces lumières allaient fermés. Une fois, lors d’une ballade en auto, je réussi à deviner ou faire éteindre 5 lumières de rue sur une distance de 500 pieds environ. J’ai eu la chienne comme on dit cette fois là et plein de fois, devant des amis, je dis que ca allait éteindre et ca éteignait. Une fois même à la blague, en famille, lors d’une prise de photo avec des flash, je dis que les flash ne fonctionnerons jamais, même flambant neuf, tous riaient jusqu’au moment de constater que cela arriva encore. Depuis ce temps, ca m’arrive de constater ce phénomène mais j’en fais de moins en moins de cas, fautes possiblement de l’habitude je crois.

Voilà une manifestation non expliqué que j’ai vécue et que je souhaitais vous faire parvenir. C’est en écoutant une émission de Denis Lévesque à TVA qui recevait au soir du 27 avril 2010, M. Jean Casault, que j’ai consulté son site web et que j’ai vu votre lien sur son site, que je me suis dis qu’il serait possiblement intéressant de vous faire partager cette occasion qui m’a été donné de constaté, à jeun ou presque, sans boisson je veux dire, de cette chose inexpliqué qui braillait de tous ces feux à l’extérieur de ma résidence.

J’en ai quelque fois parlé à des gens sérieux dans le domaine, mais personne n’aura donné d’explication valable, à mon humble avis !

  »

Enquête

Nom de l’enquêteur Gilles Milot
Classification Vallée
(voir légende)

MA   = Maneuver = Manoeuvre

1  Observation

Degré de crédibilité
(indice SVP)
(voir légende)

1   Rapport d’une source connue mais non mesurable.

0   Pas de visite du site ou réponse inconnue.

4   Aucune explication naturelle possible selon les données recueillies.

About Gilles Milot

Président de l'A.Q.U. et théoricien de l'ufologie, il pratique et s’intéresse à l’étude du phénomène ovni depuis près de trente ans. Gestionnaire de projets de profession pour une importante firme d’ingénieurs conseils du Canada, Gilles se passionne plus particulièrement pour la théorie des astronautes de l’antiquité.

3 thoughts on “Lumière sur le Chemin des Granites à Lac Beauport

  1. clau
    2013/12/16 at 3:56

    j’ai aussi eu une expérience similaire a cet homme dans une maisonde ma famille, dans les bois franc depuis, même problèmes recurents avec les lumières je les explose souvent et j’ai souvent empêché les flash d’appareil photos de fonctionner pas trop volontairement et des éteints des lumière sur ma rue ou sur d’autre rue. j’en suis venue à croire que ce genre de rencontre nous repolarise probablement un peu différent la manière qu’on intéragit avec l’énergie électrique…

    1. François Savard
      2013/12/25 at 11:53

      Il m’arrive la même chose avec la lumière de rue au coin de mon entrée lorsque je déblais la neige; à chaque fois que je passe en dessous, elle éteint ou allume à nouveau..!

  2. 2013/12/18 at 5:41

    Bonjour Clau
    Appel moi au no de l’AQU 514 865 0546.Denis boily si la boite vocale ,c’est le message d’arrivé de Gilles .C’est moi qui te rappelle .
    C’est a croire que l’on vous branche ,ou ajoute une autre frequence. peut etre pour guerir les maladies.
    denis b

Laisser un commentaire